Semaine chargée...

Publié le par Dadzou

Pas mécontent de terminer ma semaine ! Vacances scolaires oblige, j'ai travaillé plus de trente-neuf heures au boulot, au lieu des douze heures habituelles. Si il n'y avait que cela, tout irait bien. Mais il a fallu que j'y mêle deux allers-retours à Rouen, que j'enchaine des nuits de cinq heures à des journées de neuf heures, avec de la route entre-deux... Petit résumé...

Lundi, j'ai bossé de dix heures à quatorze heures. Cool. Je suis ensuite parti à Rouen pour y passer la nuit. Je suis passé par la case Virgin pour me mettre à jour niveau CD et manga... Le lendemain, arrivé au local de Sonanbul vers neuf heures et quart, je m'aperçois que je n'ai pas la clé. Kerps. Après un petit détour par le secrétariat, j'ouvre le local. Personne ne passe, à part les permanents, et les copines de Magda qui vienent la rejoindre pour manger. Je suis ensuite rentré à l'appartement dans l'après-midi, ai branché ma console pour me défouler sur Killzone et ai attendu vingt heures... pour aller au restaurant La Petite Bouffe fêter l'anniversaire de Laura. On y a passé une très bonne soirée, et je me suis couché vers une heure et demi.

Mercredi, levé à six heures et demi. Kerps. Je suis parti sur les coups de huit heures, pour arriver chez moi vers neuf heures dix. Le travail ne commençant qu'à neuf heures et demi, j'étais à l'heure. J'ai enchainé deux journées de neuf heures trente de travail. Jeudi soir, avec Kevin, on devait aller à Rouen, et partir de chez nous vers vingt heures trente. On est parti vers vingt-et-une heures trente. J'ai laissé la voiture en bas de chez moi, et on a marché jusqu'au Quid Novi, lieu de la soirée d'intégration organisée par Sonanbul

PB090486.JPG

Là-bas, deux ambiances: une salle en bas pour le "rock garage", et une salle en haut pour l' "electro-pop". Concretement, on pouvait entendre du Hives, Nirvana, The Strokes... en bas, et Justice, Air... en haut. Pour ce qui est des entrées... je m'attendais à mieux. Mais bon, entre la date située en plein milieu des vacances, la greve des étudiants, et la communication faite au dernier moment, pas étonnant de ne trouver que quelques habitués... On est partis vers deux heures du matin. 

Vendredi matin, objectifs: payer le loyer, partir avant onze heures trente. Avec Kevin... c'était pas gagné, je lui ai donc dit qu'on partait vers onze heures ^^. J'ai payé mon loyer, et suis allé au local de l'association pour ramener les affaires de la veille (l'argent de la caisse et les t-shirts). Là-bas, le téléphone sonna et Manthyz, sur place, répondit: "oui, Yann est là, tu peux venir." Je n'ai jamais dit que je restais... il était onze heure moins le quart, j'ai attendu jusqu'à onze heures cinq... puis suis reparti vers l'appartement chercher mon frère avec qui on est parti vers... onze heures quarante-cinq. 

Le vendredi après-midi, ainsi que ce week-end, j'ai eu l'impression de ne pas arreter: il y avait beaucoup de monde ! Ils sortaient d'où ?Donc la semaine est finie, je peux faire craquer mes articulations endolories par cette fichue caisse, et entamer la semaine qui arrive. Avec deja, de prévu, un aller-retour à Marne-la-Vallée pour emmener Yayis à son entretien. Et d'autres trucs improvisés...

Publié dans My life - my way

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article