Le chant clair dans le metal

Publié le par Dadzou

Le débat fait rage au sein des métalleux: un chanteur peut-il "chanter" ou doit-il beugler du début à la fin ? Le chant clair transforme-t'il un groupe de metal underground en groupe plus tourné mainstream ? Grand débat ô combien intéressant que voilà... mais penchons-nous d'abord sur les origines du chant clair, et nous verrons ensuite ses dérives, pour finir sur quelques recommandations personnelles.

Tout d'abord, je mets volontairement de coté les groupes ouvertement heavy metal, glam rock ou rock-metal, qui chante de façon relativement normale sur chacune de leurs compositions. J'ai surtout envie d'évoquer les formations qui mélangent chant guttural et chant "pop"... formations dites de "metalcore".

A mon avis, le chant clair est apparu pour la première fois grace au groupe Fear Factory. En 1995, dans son album (devenu culte) Demanufacture, le chanteur Burton C. Bell mélangeait habilement chant death sur les couplets avec chant clair sur les refrains, le tout sur une musique techno/metal aux relents industrielles. Mais le chant se faisant plutot aérien, et se mariant fort bien avec l'esprit des compos, ce style passait très bien. On reconnait même à Burton C Bell de vraies capacités de chanteur, capable de passer d'un chant clair à un chant hurlé dans le même morceau.

D'autres groupes, comme Machine Head ont opéré de manière similaires, toujours avec succès. Par contre, rien du coté de Sepultura ou Slayer, trop "evil" pour chanter normalement. Puis sont arrivés les groupes de neo-metal qui, eux, ne chantaient qu'en chant clair (voire rap) pour toucher un maximum de djeunz en proposant une musique facile d'accès, légèrement metal mais simplifiée (disparition des solos de guitare, accords simples). Ce mouvement a duré quelques années, pour laisser place à un autre mouvement mainstream: le metalcore.

Ce style musical, autrement appelé NWOAHM (New Wave Of American Heavy Metal, en référence à la NWOBHM, même chose en British, style musical lancé dans les 80's par Judas Priest, Iron Maiden...) est apparu vers 2002 avec des groupes tels Killswitch Engage, un des leaders. Ce style, relativement innovant sur le moment, fut tellement repris, qu'il en devient épuisant. En voilà la formule: de la musique typée années 80, avec des solos de guitares, mélangée à des passages plus typés hardcore (les breaks, c'est-à-dire les ralentissements ou accélérations dans un morceau), un chant faussement abrasif sur les couplets et un chant clair sur les refrains. Voilà. Vous avez la recette, à vous d'en faire un groupe !

Dans les faits, quelques groupes surnagent (Killswitch Engage, Trivium, Bullet For My Valentine, Caliban, Atreyu...) mais chaque mois en voit naitre un nouveau... Et ce qui est dommage, c'est que tous proposent des titres basés sur le même modèle: couplets légèrements énervés + refrains pop sur musique metal. Il n'y a du coup pas de réelles différences entre deux groupes de ce style. Mais revenons sur ce qui nous intéresse: le chant clair.

A part dans certains groupes, c'est affreux. Dès le début du morceau, on sent la chose approcher, vicieuse...  Les refrains sont faussement énervés, puis on a une cassure, et le chant clair arrive, sans surprise, sur une musique plus mélodique. On a la sensation d'avoir affaire à un cheveu sur la soupe, comme si le but était de plaire à tous en proposant une formule qui plait aux maisons de disques. Où est l'émotion ? Heureusement, certains groupes savent incorporer le chant clair à leurs compos de bonne façon. C'est ce qui les rend supérieurs artistiquement parlant. 

Je vais donc, comme promis, vous conseiller quelques groupes que j'affectionne particulièrement pour vous aiguillonner dans votre recherche de son "énervé mais pas trop"... 
- Replica de Fear Factory. Un classique.
- Take My Scars de Machine Head. Encore un classique.
- Now I Lay Thee Down de Machine Head. Meme groupe, dix ans après. Un futur classique.
- Rose Of Sharyn de Killswitch Engage. Le chef de file du mouvement.
- A gunshot to the Head of Trepidation de Trivium. Des gosses de vingt ans assez doués...
- This Calling de All That Remains. Tout est dans le nom du groupe: tout ce qu'il en reste...
- Tears Don't Fall de Bullet For My Valentine. Un des meilleurs dans le style. 

Voilà donc ce que j'en pense: quand il est bien intégré aux morceaux, bien interpreté (pas trop mièvre), qu'il n'arrive pas comme un cheveu sur la soupe, et que le morceau autour n'est pas naze, j'aime bien entendre du chant clair dans un titre de metal. Cela permet quand même d'aérer la musique qui, sans cela, s'avère souvent trop compacte, à l'instar de certains groupes de death-metal ou de hardcore, qui ne font pas de compromis, mais délivrent une musique bourrine de bout en bout. C'est un peu pour cela que Machine Head reste un de mes groupes préférés depuis une dizaine d'années...

Publié dans Musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article