[CHRONIQUE] Aqme - Heresie

Publié le par Dadzou

undefined


Après une démo, trois albums et un CD/DVD live, Aqme a sorti un quatrième album cette année. Petit rappel pour les néophytes: ce groupe parisien pratique un rock/metal avec un chant en français, et ce depuis 1999. Ils ont depuis toujours créé la controverse au sein du public metal français, par son côté "djeunz" d'abord (à cause des paroles qui évoquent souvent le mal-être ou des déceptions amoureuses), son côté un peu trop grand publice, et par le chant un peu juste du chanteur Thomas. 

De plus, le fait d'avoir assuré la première partie d'Indochine sur leur tournée, et leur précedent album sonnant résolument plus rock, voyait le nombre de leurs détracteurs augmenter. Qu'en est-il ressorti ? Que donne cet album ? 

Premièrement, au niveau du son, on retrouve le producteur des débuts, le suédois Daniel Bergstrand, et donc un son bien lourd, gras, avec des basses qui résonnent. L'ambiance générale de l'album est bien plus violente qu'auparavant ! Pourtant, cela commence calmement avec l'intro Heresie, une instru d'une minute trente qui n'annonce en rien les titres qui suivent, notamment Uniformes et Lourd Sacrifice.

Sur ces titres, comme sur Casser/Detruire qu'on retrouve vers la fin de l'album, Thomas beugle comme jamais avant. Il met ses tripes dans les paroles (??) et on s'aperçoit que son chant, autrefois point faible du groupe, s'est grandement amélioré, même dans les parties en chant clair (Karma et Nicotine, Romance Mathématique). Musicalement, on est dans un registre bien plus thrash/hardcore qu'avant (Uniformes, 312), avec toujours la "touche Aqme" quand même, notamment au niveau des textes ("cette soufrance a un nom, elle s'appelle vie"...) ou de certaines mélodies (Karma et Nicotine rappelle l'album précédent, La Fin des Temps).

Malgré la relative homogénéité de cet album, et le fait qu'il soit très bon de bout en bout (leur meilleur ?), j'ai quand même quelques préférences. Un jour de pluie, pour le crescendo, le calme du début et la colère à la fin du titre qui s'étale sur plus de sept minutes. Uniformes, le single qui fait mal, qui te "pètes littéralement à la tronche". Et Casser/Detruire,parce qu'elle est violente du début à la fin, avec un pont intéressant, et des paroles sympa (qui parlent de casser et détruire, quoi).

Bref, un très bon album de la part d' Aqme, qui prouvent encore une fois qu'ils savent composer de bons titres et qu'ils ne s'endorment pas sur leurs lauriers.

Publié dans Musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article